Samsung Galaxy S10 Plus Avis

By | August 6, 2022

12

Dans la famille des S10, voici le modèle “Plus”. Téléphone géant, le Milky way S10+ va tenter de séduire celles et ceux qui cherchent united nations smartphone grand format, bien construit et qui embarque les toutes dernières technologies disponibles chez le constructeur coréen.

Présentation

La série des Milky way S a 10 ans ! Et pour fêter ça, Samsung a présenté pas moins de trois nouveaux smartphones au sein de sa famille de mobiles haut de gamme. Le S10 “classique”, le S10E et le S10+ donc. Ce dernier est le traditionnel mobile “k format” de chez Samsung qui vient se ranger au côté du Note 9. Au programme, un écran de 6,four pouces et une pléthore de technologies cascade justifier son prix de départ de i 009 €.


Le Galaxy S10+ et son écran “Infinity”

Confront à lui, on retrouve bien évidemment 50’iPhone Xs Max, mais aussi le Mate xx Pro ou d’autres téléphones moins chers, mais tout aussi bien dotés comme le Xiaomi Mi nine ou le OnePlus 6T. La concurrence est donc féroce et Samsung a une image à honorer.

Note de la rédaction: 4 sur 5

Ergonomie et pattern

Après neuf générations de Galaxy Due south, on peut dire que Samsung a eu le temps de raffiner son sens esthétique et ce S10+ est united nations fier représentant du savoir-faire du constructeur coréen. Tout comme le plus petit modèle, ce S10+ est un petit bijou de pattern. La coque en verre légèrement arrondie, l’écran qui occupe quasiment ninety % de la confront avant, les tranches en métal… tout respire la classe et le sérieux et le mobile offre une excellente prise en main. Avec 175 grammes sur la balance, il est en plus étonnement léger cascade son gabarit. Seul petit bémol, le dos en verre attrape très facilement les traces de doigts, ce qui nuit united nations peu à 50’élégance de l’appareil.


Les trois appareils photo du S10+

À noter que le verre de la face avant est un Gorilla Glass 6 tandis que celui de la confront arrière est un Gorilla Drinking glass 5. Cela devrait permettre au mobile de résister à quelques rayures et chocs, mais on évitera tout de même de le maltraiter tant 50’ensemble paraît malgré tout fragile.

Bien évidemment, avec son imposant écran de six,iv pouces au format 19:9, il est incommunicable d’utiliser ce téléphone à une main, mais les personnes ayant fait le choix du modèle “Plus” ont de toute façon déjà abandonné cette idée. Là où cette très grande taille peut poser problème, c’est du côté du placement des boutons. Que ce soit les commandes de volume ou le bouton on/off, tous sont placés trop haut sur la tranche. Le seul bouton réellement accessible est celui qui sert à appeler Bixby. Quant au lecteur d’empreintes, il est placé un peu trop bas. Tout cela northward’est pas rédhibitoire, juste un peu bête.


Le bouton Bixby placé sur la tranche gauche qui pousse les boutons de volume trop haut sur la tranche.

Le lecteur d’empreintes, parlons-en d’ailleurs. Placé sous l’écran, ce capteur à ultrasons — supposément plus sécurisé que les capteurs optiques — est malheureusement assez capricieux. Not seulement il est plus long que ce qu’on peut trouver sur un OnePlus 6T par exemple, mais il est aussi plus capricieux et échoue plus souvent qu’un capteur traditionnel. Une fois le insurrection de primary pris, ça va mieux, mais on sent que la technologie a besoin d’évoluer.


Un écran massif qui occupe 89 % de la surface avant

Côté technique, Samsung a mis les moyens. Le téléphone est certifié IP68 et supportera donc un bain accidentel. Il peut également accueillir deux cartes SIM (ou une SIM + une microSD), on retrouve la compatibilité NFC, un port USB-C, la accuse sans-fil, et même la possibilité de l’utiliser comme station de recharge sans fil cascade vos accessoires (montres connectées ou écouteurs) ou pour les mobiles de vos amis. La prise jack est encore de la partie. Bref, Samsung a embarqué dans son S10+ united nations maximum de technologie.


La prise mini-jack, le port USB-C et un des haut-parleurs du Galaxy S10+.

Un rapide mot enfin sur les modules photo intégrés à l’écran. Cette “paire d’yeux” située en haut à droite s’oublie très rapidement et ne gêne nullement l’utilisation puisque toutes les applications semblent southward’en accommoder. En plus de ça, contrairement à certaines encoches, cette excroissance laisse beaucoup de place cascade fifty’affichage de notifications. Rien à craindre donc, l’écran “Infinity O” — comme l’appelle Samsung — est tout à fait bien pensé.

Note de la rédaction: 4 sur 5

Écran

En parlant de 50’écran d’ailleurs, celui du Galaxy S10+ — comme celui du Galaxy S10 — est proche de la perfection. Cela n’étonnera pas ceux qui ont suivi attentivement le marché du mobile ces dernières années tant Samsung a maintes fois fait montre de sa maîtrise dans le domaine. Une chose change cela dit cette année, Samsung est passé du “Super Amoled” au “Dynamic Amoled”. Une distinction technologique qui a surtout à voir avec la compatibilité HDR10+ de l’écran puisqu’on retrouve le même arrangement des sous-pixels (en Pentile) et les mêmes excellents résultats auxquels Samsung nous a habitués.


Un écran calibré au poil dès la sortie de boîte.

Côté colorimétrie, c’est un sans-faute. Dans le manner par défaut, le Delta Due east pointe à two,1 et la température des couleurs à six 600 kelvins environ. Des relevés proches de la perfection en somme. À noter d’ailleurs que le téléphone est pour une fois réglé d’emblée sur le fashion d’affichage “naturel” qui livre ces excellents résultats. Les amateurs et amatrices de couleurs plus pétantes pourront toujours choisir le fashion “vif” disponible dans les paramètres d’affichage.


Colorimétrie

Note de la rédaction: 5 sur 5

Delta E = two,ane

Pour ce qui est de la lisibilité, c’est également impeccable. Le contraste est “infini” — merci l’Oled —, La luminosité maximale dépasse les one 000 cd/m² et la minimale descend jusqu’à 2,1 cd/1000². Deux résultats qui garantissent une utilisation confortable sous le soleil ou au addicted de son lit. Surtout que l’écran n’attrape pas trop les reflets…. une fois la protection d’écran ôtée.

Pas de souci à l’utilisation, la rémanence est nulle — encore merci l’Oled — et le retard tactile s’établit à 80 ms environ. Pas de quoi percevoir de
lag
à fifty’usage. Enfin, la définition Full HD+ (ii 280 x 1 080 px) est amplement suffisante pour naviguer avec aisance sur le spider web et au sein de l’OS. Il est possible sinon de basculer sur la définition WQHD+ (3 040 x 1 440 px), mais cela consommera un peu plus de batterie. On préférera garder cette option cascade d’éventuelles sessions de jeux en réalité virtuelle.

Note de la rédaction: 4 sur 5

Performances

Armé de la toute nouvelle puce mobile Exynos 9820Made in Samsung
et de 8 ou 12 Become de RAM, le Milky way S10+ est — comme on pouvait south’y attendre — un monstre de puissance. Jamais un ralentissement ne s’est fait sentir lors de notre utilisation. On passe d’une appli à 50’autre rapidement et sans accroc et on jongle avec toutes les tâches les plus lourdes sans soucis. C’est un vrai plaisir.


Chauffe après 10 minutes d’utilisation du couple CPU/GPU.

Mais cette débauche de puissance a un coût et c’est celui de la chauffe. Le S10+ chauffe souvent et parfois pour pas chiliad-chose. Il suffit que quelques apps se mettent à jour en arrière-program et qu’on traîne sur Twitter pour que le téléphone commence à faire légèrement grimper le mercure. Pas de quoi se brûler les doigts évidemment, mais suffisant pour être remarqué. Après 10 minutes d’utilisation intense du couple CPU/GPU on atteint tranquillement les 40 °C. Au quotidien, cela reste tout à fait supportable, mais c’est étrange de voir un tel comportement sur un téléphone haut de gamme alors que la concurrence parvient à garder la tête froide.

En jeu, le S10+ se débrouille à merveille, faisant tourner north’importe quel titre du Play Shop avec une fluidité impeccable et des graphismes de haut niveau. Ajoutez à ça united nations écran massif et vous obtenez un terminal vidéoludique de qualité.

Note de la rédaction: 5 sur 5

Audio

Quasiment dernier mobile Android haut de gamme à être doté d’une prise jack, le Galaxy S10+ livre en plus une expérience d’écoute impeccable. La puissance est suffisante pour alimenter même les casques les plus énergivores et la scène sonore est en plus big et bien marquée. La distorsion est en outre quasi nulle et achève de faire de faire ce cette mini-jack un connecteur de qualité. Merci Samsung.

Les deux haut-parleurs qui équipent le S10+ font quant à eux également du très bon boulot. La scène stéréo est étonnamment large et surtout naturelle. La puissance est en plus généreuse et la distorsion fort bien contrôlée. Bref, on est dans le haut du panier des smartphones, à n’en point douter.

Note de la rédaction: 3 sur 5

Photo

La photograph est l’united nations des aspects vantés par Samsung lors de sa présentation des Milky way S10. Il faut dire qu’avec pas moins de trois modules à 50’arrière, il y en a des choses à raconter. Fifty’appareil photo “principal” pointe à 12 Mpx (comme sur le S9), profite d’une ouverture variable (f/1,v ou f/2,iv) et d’un capteur de i/2,5 pouce. On retrouve aussi un module ultra chiliad-angle avec angle de champ de 123° (équivalent xvi mm en 24×36), capteur de i/three,1 pouce de 16 Mpx et un objectif ouvrant à f/two,2. Enfin, le troisième est united nations “zoom 2x” (équivalent 52 mm en 24×36) de 12 Mpx avec capteur de ane/3,1 pouce et ouverture à f/two,2.


De gauche à droite : le module zoom, le “standard” et fifty’ultra grand-angle.

Une avalanche de chiffres pour bien faire comprendre que le téléphone est capable de “maîtriser toutes les situations.” Nous nous sommes déjà attardés sur les capacités du module ultra-chiliad-angle dans un article dédié et nous nous concentrerons ici sur les performances du capteur principal et du zoom. Mais pour résumer, le S10+ est probablement le smartphone doté du meilleur objectif grand-angle actuellement sur le marché, même si on regrette un effet de déformation assez net et une qualité sur les bords de fifty’prototype qui est loin d’être idéale.


481289


481287


505761


481393

En plein jour, face up aux indéboulonnables références que sont les Pixel three et Pixel 3 Twoscore, le S10+ southward’en sort plutôt bien. Les deux appareils sortent une image impeccable, mais optent pour des traitements différents. Du côté du Pixel, on a une image au contraste et à l’accentuation prononcés alors que le S10 opte pour un traitement plus doux, qui donne certes united nations côté un peu plus plat à l’prototype, mais aussi united nations peu plus chaleureux grâce à un lissage bien maîtrisé. Le S10 a également cascade lui une restitution plus fidèle des couleurs face up à un Pixel qui a tendance à livrer des tons plus flashy.

Mais le gros problème de ce S10, c’est le manque de piqué sur les bords de l’image. Dès que l’on southward’éloigne du centre du cliché, on perd en détail et en netteté, comme on peut le voir dans notre face-à-face. Un défaut regrettable pour united nations appareil qui est autrement impeccable.


505765


481397

De nuit, c’est la même histoire. Le traitement propre et équilibré du S10 permet de restituer un bon paquet de détails grâce à une accentuation bien maîtrisée et united nations lissage propre qui gomme le grain qui s’installe sur le Pixel 3 XL par exemple. Seul petit bémol, fifty’exposition est moins bien gérée que sur le téléphone de Google. Et les bords de l’prototype perdent aussi nettement en qualité.


481293


481291

Quant au module qui fait office de “zoom 2x”, il fait du bon boulot… pour un zoom. La qualité due north’est pas irréprochable et présente un léger manque de contraste et de détails, mais le S10+ reste parmi les bons élèves ; sauf en basse luminosité où le téléphone bascule en zoom numérique, avec la baisse de qualité qui l’accompagne.

Un mot sur le duo de capteurs avant puisque c’est l’une des spécificités du S10+ par rapport à son petit frère. Là encore, c’est un capteur “standard”  et un capteur ultra grand-bending qui s’installent. Mais en réalité, la différence d’bending de champ entre les deux est vraiment minime puisque fifty’united nations est un équivalent 26 mm en 24×36 et l’autre 22 mm. Vous gagnerez quelques centimètres de rab en passant sur le second capteur, mais guère plus. L’utilité de ce dernier paraît donc discutable. La qualité des photos est bonne, avec une juste restitution des couleurs et un contraste bien maîtrisé qui met le sujet en valeur.


Les deux capteurs avant du Milky way S10+

Un mot sur la vidéo : le S10+ n’a aucun mal à capturer des images jusqu’en UHD (3 840 10 2 160 px). Tout est fluide et la mise au point rapide. Mais le vrai petit plus du mode vidéo c’est le “super stabilisateur” qui permet de gommer les tremblements et autres secousses avec une efficacité déconcertante. 50’application photograph dispose quant à elle d’une pléthore d’options et de paramètres plutôt utiles.

Note de la rédaction: 3 sur 5

Autonomie

Malheureusement, l’autonomie vient ternir un tableau qui était jusqu’ici quasi parfait. Malgré sa batterie de four 100 mAh, le S10+ ne parvient pas à décrocher les cinq étoiles. Entendons-nous, il est facilement aussi bon que la concurrence directe sur ce point, mais face aux marathoniens que sont les Huawei Mate xx et Honor View 20, le S10+ ne tient pas la distance. A noter que le test a été fait dans la configuration d’affichage par défaut c’est à dire en Full Hard disk+ (2280 x 1080 px).

Dans la pratique, si vous êtes prudent, vous tiendrez deux jours avec le Galaxy S10+. Saluons également une très jolie tenue de la batterie en veille puisqu’en une nuit le téléphone n’a perdu que iii à iv % malgré un paquet de notifications reçues.


Autre petite déception, le S10+ n’est pas doté de la recharge ultra rapide de certains concurrents (comme Oppo ou OnePlus) et le bloc fourni est limité à xv watts. Il faut donc attendre un peu plus de ane h xl min cascade recharger complètement le téléphone.

Note de la rédaction: 3 sur 5

Durabilité

Notre score de durabilité permet de déterminer l’aspect durable du smartphone autant pour le consommateur que cascade l’environnement. Il due south’appuie à la fois sur l’indice de réparabilité, des critères de durabilité (indice de protection, connecteurs standards, durée de garantie et des mises à jour…) et une évaluation des politiques RSE (Responsabilité sociétale des entreprises). Vous trouverez tous les détails de l’analyse dans notre article présentant le score de durabilité.

Points forts

  • Une construction et des finitions quasi irréprochables.

  • Présence d’une prise mini-jack.

  • Expérience audio soignée.

  • Performances de haute volée.

  • Écran à deux doigts de la perfection.

  • Pléthore de modules photo de bonne qualité.

Points faibles

  • Un bouton Bixby à fifty’utilité toujours douteuse.

  • Un capteur d’empreintes sous l’écran à améliorer.

  • Une autonomie décente… mais pas au niveau des meilleurs modèles.

  • La charge qui pourrait être plus rapide.

  • Tendance à chauffer.

Conclusion

Annotation globale

Note de la rédaction: 3 sur 5

Mis à jour le 25/03/22


Comment fonctionne la notation ?

Au bout du compte, difficile de ne pas être bluffé par ce Galaxy S10+. Samsung a non seulement mis tout son savoir-faire dans ce téléphone, mais également toutes ses dernières technologies ou presque. Dans un écrin élégant, on retrouve une dalle d’une qualité jamais vue, des performances irréprochables et une pléthore d’appareils photo tous très bon. Cascade autant, le téléphone n’est pas exempt de défauts : l’autonomie pourrait être meilleure, l’ergonomie également, et on aurait aimé que la accuse ultra-rapide soit de la partie. Des défauts qui ne l’empêchent pas d’être une belle réussite.

Sous-Notes

  • Ergonomie et design

    Note de la rédaction: 4 sur 5

  • Écran

    Note de la rédaction: 4 sur 5

  • Performances

    Note de la rédaction: 4 sur 5

  • Audio

    Note de la rédaction: 5 sur 5

  • Photo

    Note de la rédaction: 3 sur 5

  • Autonomie

    Note de la rédaction: 3 sur 5

  • Durabilité

    Note de la rédaction: 3 sur 5

Source: https://www.lesnumeriques.com/telephone-portable/samsung-galaxy-s10-p49927/test.html

Popular:   Best Ceiling Fan For Living Room